Quelles sont les différentes armes utilisées en escrime ?

L'escrime est divisée en trois (3) épreuves distinctes :

  • le fleuret
  • l'épée
  • le sabre

L'escrime est un sport olympique depuis les Jeux d'Athènes, en 1896. Elle fait partie du groupe très restreint des quatre sports qui o­nt fait partie du programme à tous les Jeux olympiques d'été de l'ère moderne.

L'escrime combine des défis physiques et intellectuels par l'entremise d'un mélange dosé de patience et de détermination, de discipline et d'esprit de compétition. o­n décrit souvent ce sport comme tenter de jouer aux échecs tout en courant un sprint de 100 mètres!

Au Québec, plus de deux milles personnes font de l'escrime et o­n compte une bonne trentaine de clubs un peu partout dans la province. Chaque année, jeunes et moins jeunes participent à une vingtaine de tournois d'escrime en sol québécois dans nos circuits de compétitions senior, junior, cadet, benjamin et moustique.

LE FLEURET

Le fleuret est la version moderne d'une arme d'exercice: la rapière. La lame du fleuret, de forme rectangulaire, est légèrement flexible. La surface valable, délimitée par une veste métallique, est le tronc. Les touches sont portées avec la pointe et, comme à l'épée et au sabre, sont enregistrées grâce à un appareil électrique.

L'ÉPÉE

L'épée est la version moderne de l'arme de duel. La lame, de forme rectangulaire, est plus lourde et plus rigide que celle du fleuret ou du sabre. La surface valable comprend tout le corps. Le tireur qui touche le premier, avec la pointe, marque le point. Si les deux escrimeurs touchent en même temps, une touche double (un point chacun) est accordée. Selon le côté de la piste où l'escrimeur se trouve, une lumière rouge ou verte s'allume lorsqu'une touche valable est portée.

LE SABRE

Le sabre est la version moderne de la cavalerie. o­n peut marquer des touches avec la pointe ou le tranchant de la lame. La surface valable comprend le haut du corps à partir de la taille, incluant les bras et la tête. Cette surface valable est recouverte d'un tissu conducteur qui permet à un appareil électrique d'enregistrer les touches portées. Le juge accorde les touches suivant des règles de priorités.

Maïtre d'Armes

Author: Maïtre d'Armes

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe